• LOM

TAUPES 20 : Les 20 titres qui ont refait surface dans le jardin de nos écoutes, récemment

Mis à jour : 18 sept. 2020

Par Life On Mars

12 septembre 2020

Telles des taupes travaillant à notre insu le jardin de nos écoutes, des titres autrefois aimés, ou jamais entendus, refont soudain surface, captant notre attention. Avant de replonger.



Le TAUPES 20 de LOM sur Spotify





T. Rex, « Hot Love (A Side) » (1971)

Parce qu’un album hommage à Marc Bolan vient de sortir. Mais Bolan en VO, c'est mieux.


The Hives, « The Hives - Declare Guerre Nucleaire » (2000)

Parce qu’une bonne guerre nucléaire, ça ne peut pas faire de mal.


James Brown, « Public Enemy #1 (Pt. 1) » (1971)

Parce que le King, c'est lui, pas l'autre.


The Friends of Distinction, « Grazing in the Grass » (1968)

Parce que pour se réveiller, c'est parfait.


Genesis, « Abacab » (1981)

Parce que même dans les 80s, Genesis continuait d'assurer.


Bob Dylan, « It’s All Over Now, Baby Blue » (1965)

Parce qu’on ne peut pas raisonnablement laisser Anohni massacrer cette chanson.


John Prine, « Hello in There » (1971)

Parce que cette saloperie de Covid-19 a emporté John Prine.


The Jayhawks, « Blue » (1995)

Parce que nul ne chante le mot « blue » aussi bien qu'eux.


The Crusaders, « Street Life » (1978)

Parce que le vibrato de Randy Crawford est irrésistible.


Iggy Pop, « Sister Moonlight » (1977)

Parce que le coffret « Iggy Pop, The Bowie Years » est vraiment canon.


The Velvet Underground, « Sister Ray » (1968)

Parce que c’est le meilleur titre de l’histoire du rock.


Bobbi Humphrey, « Chicago, Damn » (1974)

Parce que le jazz fusion, avec en plus la flûte de Bobbi, c’est ubercool.


Shabazz Palaces, « Shine a Light (feat. Thaddillac) » (2017)

Parce que le dernier album de Shabazz Palaces est… une sacrée déception… mais Dieu que les précédents étaient bons…


Christophe & Alan Vega, « Tangerine (Superpoze Remix) » (2019)

Parce que cette saloperie de Covid-19 a aussi emporté Christophe.


Steely Dan, « Do It Again » (1972)

Parce qu'une cithare électrique sur un rythme latin, ce n'est pas banal.


Nirvana, « Something in the Way (live on MTV Unplugged) » (1993)

Parce que… parce que c’est Nirvana, quoi.


Miles Davis, « Shhh / Peaceful » (1969)

Parce que Miles Davis, Wayne Shorter, John McLaughlin, Herbie Hancock, Chick Corea… oui, rien que ça !… y réinventent le jazz.


Electric Light Orchestra, « Don’t Bring Me Down » (1979)

Parce qu‘on a revu Super 8.


Crosby, Stills, Nash & Young,

« Almost Cut My Hair » (1970)

Parce qu'il est temps d'aller chez le coiffeur.


AC/DC, « It’s A Long Way to the Top (If You Wanna Rock ‘n’ Roll) » (1975)

Parce que la cornemuse va si bien avec le hard rock.


Posts récents

Voir tout
CONTACTEZ
NOUS
  • Grey Twitter Icon

© 2021 Life On Mars